La communication / by Camilo Agudelo

larealité2.jpg
larealité3.jpg
larealité.jpg

La réalité commence par la gauche et pas par la droite, c'est le papier sur lequel j’écrivais les idées qui sortaient de ma tête, c'est l'encre, le plastique, c'est la lettre. C'est l'idée.
La réalité est dedans, dehors, ici et la-bas, c'est le canapé, le confort. L'ordinateur, le film qui me raconte une histoire, le laser qui touche le DVD, le câble branché à l'électricité.
La réalité c'est IKEA avec des rayures noires et blanches, c'est la couverture qui me chauffe, c'est le sol qui craque en même temps que mon estomac.
La réalité c'est le voisin qui parle pendant le sommeil, c'est le voisin de l'autre côté qui tire la chasse d'eau à 23:18, la réalité se vie, se connecte, c'est la connexion entre les actes et les pensés.
La réalité est dans ma tête dans la tienne, dans la nôtre, doit circuler, c’est un flux.
La réalité accepte, se construit, grandi,  se paie, s'adapte et se transforme, ne jamais perdre l'essence.
La réalité est en bas, en haut, en face, derrière, de côté. Ce sont les peurs du passé avec les actions du présent, la réalité est dans le sac noir dans ma cuisine avec trois mouches qui tournent autour. 
La réalité sent la nourriture, a le goût du café, se sacralise et se respecte. Elle a des horaires, arrive par la Poste, il faut la payer et l'assumer. 
La réalité regarde direct dans les yeux sans avoir peur, fait du mal mais la douleur part, se casse mais se soude, tombe mais se relève.
La réalité fait du mal, comme maintenant ma main qui écrit trop vite, la réalité écoute, parle. Communique.

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

La réalité est à nouveau blanche.  est en face de moi, elle a toujours été en face de moi, me regarde direct aux yeux et je la regarde aussi, moi à ma place.
La réalité est dans les rues, est un être en soi, la réalité coexiste avec le respect de l'autre.
La réalité se gagne, se travaille, s'efforce, a des numéros, n'est pas abstraite.
La réalité sourit et a ressent de la haine, la réalité sait pleurer, sait rigoler, sait partager. 
La réalité crache par terre mais te montre le ciel avec son doigt, la réalité commence par le zéro et va jusqu'à l'infini.
La réalité s'efforce, la réalité se gagne.

Camilo Agudelo, octobre 2016