27 / Rubik / by Camilo Agudelo

cube2.jpg
cube1.jpg

Un cube rubik est composé d'une totalité de 27 espaces cubiques qui tournent avec six couleurs différentes.

La multiplication est très basique. 3*9 = 27, donc il y a 27 espaces cubiques dans un cube. Mais on arrive à voir juste 26 espaces différents de ce fameux ensemble.

Il y a un espace qui ne se voit pas. L'espace cubique qui ne porte pas de couleur. Il n'a même pas de face lisse, plate, colorée, brillante et prête à être glissée. Par contre, sans ce 27e, les autres 26 n'auraient même pas pu s'imaginer pouvoir s'emboiter et bouger avec l'harmonie qu'ils le font. Le machiniste qui fait tourner la machine.

On est tout le temps occupés pour mettre en place ces (3*3*6) 54 facettes. Résoudre le problème…

cube3.jpg

Mais une fois le problème résolu, il n'y a rien. Là, il se passe quoi ?

Rien. Mais pas un simple rien. Le rien absolu. Il n'y a pas de magie qui s'opère. Il n'y a pas de blanc. Pas de petites crevasses qui laissent traverser d'une manière magique et fluide la lumière blanche qui donne sens au problème résolu.

Rien.

Le plastique reste lisse, plat, coloré, brillant et encore prêt à être glissé.

Juste en comprenant qu'il y a un 27e qu'on ne voit pas, qui n'a pas de surface lisse, plate, colorée et brillante, juste là, on va peut-être arriver à comprendre comment ce cube marche.

Ma manière de résoudre le problème mathématique que nous pose ce cube, c'est de prendre un marteau et de le casser. Une façon de changer un problème à résoudre,  pour une question a se poser. Comme il marche ce cube?

Camilo Agudelo, novembre 2016